Advertisement
Accueil » Ouvrages » Ouvrages d'economie islamique » Islam et économie – réflexion sur les principes fondamentaux de l’économie islamique pdf gratuit

Islam et économie – réflexion sur les principes fondamentaux de l’économie islamique pdf gratuit

Islam et Économie pdf gratuit
Advertisement

Ouvrage Islam et économie pdf

Les musulmans croient que l’Islam est la religion qui scelle toutes les révélations divines, qu’elle en est la dernière que Dieu a envoyée aux Hommes.

De ce fait, elle est englobante, présentant une législation complète qui régit à la fois le temporel et le spirituel. Aussi, contient-elle des prescriptions qui organisent tous les aspects de la vie individuelle et sociale : le politique, l’économique, l’administratif…

Les musulmans pensent que cette religion présente une conception complète de l’appareil du gouvernement chargé de garantir l’application desdites lois et prescriptions, et que cet appareil n’est autre qu’un État jouissant d’une autorité, doté d’un pouvoir exécutif à l’intérieur de la société islamique,car on ne pourrait concevoir qu’un ensemble de lois puisse réaliser le bonheur des hommes, faisant régner la justice et garantissant le respect des droits humains sans qu’ils ne soient accompagné d’un pouvoir exécutif qui puisse veiller à son application.

ouvrage Islam et Économie pdf

plan de ouvrage

INTRODUCTION
PREMIÈRE PARTIE RAPPELS HISTORIQUES ET RÔLE DES MUJTAHIDlNS DANS LE REMPLISSAGE DE LA PARTIE MOBILE
PREMIER CHAPITRE
Aperçu de la situation politico-économique des sociétés dans et autour de la péninsule arabique avant la naissance de l’Islam
Section I : l’Empire Byzantin
Les différents impôts dans l’empire byzantin
Section II : l’Empire Persan
Les différents impôts dans l’Empire Persan
Section III : la presqu’île arabique a l’ère pré islâmique
DEUXIÈME CHAPITRE
Les finances publiques dans les premiers États Islamiques (Prophète et premiers Califes)
1 – Le service des impôts fonciers (Haraj) et des biens publics (Fay’)Al

Section I : « Baïtal-Mâl » (Le Service des Finances Publiques)
A – Les dépenses publiques sous le règne du prophète ‘.
I – La Période d’Avant l’Hégire
II – Après l’Hégire à Médine
B – les ressources de l’état musulman et leurs affectations
1 – Les recettes de l’État :
2 – Les propriétés de l’État :
Section II : le règne d’Abu Bakr
Section III : le règne de ‘Umar Ibn al-Hattâb ‘
Section IV : Le règne d’ ‘Utmân îbn Affan ‘
A – les principales caractéristiques du règne de ‘Utmân
– Le népotisme 75
– Les emprunts à Baït al-Mal 76
B – les conséquences financières et économiques de la politique de Utmân
Section V : le règne de ‘AIT (bit Abu Tâlib)
A – L’administration
C – La politique financière
TROISIÈME CHAPITRE
« La partie mobile » et le rôle des théologiens (‘Ulama ‘) dans la gestion des affaires des musulmans

Section I : Le rôle des mujtahidïns ifuqihs) dans le monde islâmique
A – Le rôle des ‘Ulama’ dans l’Islâm
B – Le savant, son travail et sa responsabilité
Section II : al-ljtihâd et son rôle dans l’élaboration de la doctrine
économique
A-al-ljtihâd
B – Les sources de la jurisprudence
a) Le Qur’ân
b) La Sunna du Prophète
c) Le consensus (al-Ijma’)
C) Les moyens de Vljtihâd
D) Les courants intellectuels
1) La jurisprudence sous le règne du Prophète
2) Naissance des doctrines du Fiqh
a) Au sein du courant mâlikite
b) Dans le courant Hanafite :
c) Dans le courant safï’ïte :
d) Dans le courant hanbalite :
e) Dans le courant ja’farite :
E – Quelques difficultés dans l’élaboration d’une doctrine économique islâmique :
1) La justification d’un événement :
2) L’intégration d’un texte dans un cadre particulier :
3) La prise de position devançant le texte

DEUXIÈME PARTIE LA PROPRIÉTÉ PUBLIQUE ET PRIVÉE (ANALYSE DES RÈGLES, JURISPRUDENTIELLES AVANT ET APRÈS LA PRODUCTION)
PREMIER CHAPITRE
La répartition des moyens naturels de production dans le monde islâmique
Section I : La terre
A – Les terres devenues musulmanes après la conquête
1 – Les terres habitées (au moment de leur conquête)
2) La terre morte au moment de sa conquête
3 – La terre peuplée « naturellement » au moment de sa conquête
B – Les terres des converties à l’Islâm par la Da’wa
C – Les terres d’entente
D – Les terres de l’état
Section II : Les matières premières, les minerais
A – Les minerais « prêts »
B – Les autres minerais profonds ou souterrains …
Section III : L’eau naturelle
A – Les sources visibles
B – Les sources « cachées » (ou profondes)
Section IV : Les autres richesses naturelles
DEUXIÈME CHAPITRE
La répartition des richesses produites
Section I : Les textes de la jurisprudence : présentation du cadre juridique
Section II : Le travail comme base d’appropriation
A – Textes jurisprudentiels
B – La théorie de la répartition de la richesse produite
1 – La théorie de la répartition dans l’Islâm
2 – Les divergences entre la théorie islâmique et la théorie marxiste de la répartition
a) Le premier point : Les rapports entre propriété et valeur commerciale
b) La place des moyens de production
C -La rémunération des moyens de production
D – Le travail est a la base de toute appropriation ;
1- Le côté positif
2 – L’aspect contraignant
a) L’interdiction du « Riba » (l’usure)
b) La non-participation des moyens de production à la richesse produite – La propriété privée
E – Principes de la propriété dans l’Islâm
1 – Les différentes formes de la propriété
2 – Différence entre la propriété publique (Communauté/f/mma) et la propriété de l’État
3 – Le propriétaire et le droit de jouissance : les limitations
TROISIÈME CHAPITRE
Les conceptions de l’Islam au sujet du développement de la production
Section I : Le développement économique
A – Islâm et développement
B – La situation sociale et le cadre culturel dans la perspective du développement
C – L’immigration facteur du développement
D – La planification des naissances
E – La planification économique
1 – Le Principe d’équilibre
2 – Établissement d’une échelle des priorités
F – les secteurs privilégies par l’Islam
1 – L’agriculture
2 – L’industrie :
3 – Le commerce
a) Aperçu historique sur l’échange, dans la conception islamique.
b) Le lien entre la production et l’échange
– La conception de l’échange dans l’Islam
G) Les moyens de l’Islam pour développer la production
1 ) Les moyens intellectuels
2) Les moyens pratiques et jurisprudentiels
Section II : Quelques responsabilités du gouvernement islamique..
A – Une politique de développement
1 – Le travail-devoir
a) Le travail-devoir obligatoire
b) Le travail-devoir volontaire
2 – Les travaux interdits
B – L’exonération des pauvres de l’impôt
D ) Aspects de la politique financière de l’état islamique
1 – Les ressources publiques dont dispose l’État
a) Les impôts monétaires
b) Les recettes publiques
2 – Les dépenses de l’État
1 – Le s dépenses d’ordr e général et dont doivent bénéficier les
pauvres.
A – Les malades et les personnes âgées
B – Ceux qui ont fourni des services d’intérêt général :
C – Les chômeurs :
2 – Les dépenses publiques
Section III : Le besoin
A – La relation entre la production et la répartition
B- Pourquoi et pour qui produit-on ?
C – Le rôle du besoin dans le mouvement productif.
D – Le travail et le besoin
1) Le rôle du travail dans la répartition
2) Le rôle du besoin dans la répartition.

TROISIÈME PARTIE STRUCTURE E DOCTRINALE DE L’ÉCONOMIE ISLAMIQUE
PREMIER CHAPITRE
Les éléments concepts doctrinaux statiques
Section I : En ce qui concerne la richesse
A – La richesse économique est un instrument et non une fin.
B – Les richesses naturelles et les besoins de l’homme
a – Les preuves légales
b – Les preuves rationnelles
C – La relation entre l’application de la justice et des valeurs divines
dans la société et l’abondance de la production
D – Dieu est le maître absolu et unique de toutes les richesses et a l’origine, il les a créées pour le service des sociétés
E – Les inégalités dans les capacités et les possibilités des individus ainsi que dans le revenu est une réalité innée et nécessaire sans laquelle la vie sociale devient impossible pour l’homme
F – Le refus des conflits de classe et de l’accumulation des richesses par une partie limitée de la société
Section II : Le travail et la production
A – Le travail et la production sont des obligations en Islàm
« Dis leur : « Qui donc a défendu la parure de Dieu, qu’il procura à ses serviteurs, et les aliments purs ?»
B – La notion de bénéfice dans l’Islâm ne recouvre pas uniquement le bénéfice matériel, il englobe également le bénéfice spirituel
C – L’islam reconnaît le principe de libre coopération et rejette la concurrence et le conflit économique
D – L’autosuffisance et l’indépendance économique
« C’est à Dieu qu’appartient la toute-puissance, à son envoyé et aux croyants »
DEUXIÈME CHAPITRE
Les éléments – lois doctrinales statiques
Section I : Les différentes formes de propriété
A- la propriété privee
Les limites de la propriété privée
a) Les limites dé l’appropriation (les limites du revenu)
b) Les limites de la « continuité de la propriété privée »

B – La propriété publique
1- La propriété du peuple
C – Les causes de l’apparition de la propriété chez l’être humain
1) Le facteur instinctif (ou inné à l’homme)
2) Le facteur rationnel
3) Le facteur social
D – Les conditions de la propriété privée (appropriation)
1) Les conditions de l’attribution primaires
2) Les conditions de l’attribution secondaire (ou de transfert)
E – Les conditions juridiques de la propriété privée
1) La liberté de disposer de la richesse.
2) Le principe de développement de la richesse ou de la continuité de la propriété :
F – Les conditions d’attribution en tant que revenu économique
1) La condition sentimentale (l’héritage)
2) La condition sociale
3) La condition personnelle
Section II : Des critiques dirigées contre la limitation des conditions
de revenu au travail économique (avec l’exclusion de l’héritage et de la nécessite qui constituent des conditions non imposées à l’individu)
Le Capitalisme
Le Socialisme
La doctrine islamique :
Caractéristiques de la théorie du travail en tant que source unique du revenu
a) Les paramètres juridiques
b) Les objectifs déclarés
c) Les paramètres éthiques
d) Les paramètres mobiles
Section III : La liberté économique dans un cadre limite
A) Définition de la liberté économique et de ses composantes :
B) La liberté économique d’un point de vue philosophique
C) La liberté formelle et la liberté réelle
D) Les justifications capitalistes de la liberté et leur étude La première justification
E – L’Islam et la liberté économique dans un cadre limité.
CHAPITRE i n
Théorie de l’Etat Les éléments dynamiques (partie mobile) et l’intervention de l’État
Section I : Le principe de l’intervention de l’Etat
A – L’économie islamique et « la partie mobile »

B – Les domaines d’intervention de l’Etat.
Dans le domaine de la propriété
Dans le domaine du travail
Section II : Les ressources de l’Etat et les dépenses obligatoires
A – Les ressources financières fixes
B – Les ressources financières non fixées
C – Diverses autres ressources
Section III : La solidarité sociale
Premier fondement de la solidarité sociale
Le deuxième fondement de la solidarité sociale.
Section IV : L’équilibre social
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

télécharger ouvrage de Islam et Économie pdf

Télécharger pdf

Advertisement

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.